Les odeurs gênantes

photo_mauvaise_odeur_fotolia
Partager :

Vous avez peut-être été gênés occasionnellement par des mauvaises odeurs. Parfois elles vont jusqu’à perturber la vie quotidienne. Savez-vous qu’il existe une Surveillance Régionale des Odeurs ? Une part active est assurée par les habitants eux-mêmes (plaintes, surveillance bénévole). Air PACA gère les données, anime le réseau bénévole et localise les zones touchées. L’ensemble alimente la démarche globale de réduction des nuisances. Vous êtes concerné et vous souhaitez déposer une plainte www.sro-paca.org ou application Signalement Air. Vous désirez rejoindre le réseau des nez bénévoles 04 42 02 45 75.
 

Suis-je concerné par les odeurs ?

Riverain d’une industrie, d’une station d’épuration, d’un centre de compostage, je peux être gêné par des odeurs. Les zones de gêne olfactives sont recensées par la surveillance régionale des odeurs (SRO) et localisées sur des cartes.
Avant de déménager, je peux m’informer, auprès d’Air PACA, du niveau de fond olfactif de la commune.

Quelles sont les principales sources et origines des odeurs ?
Trois grandes catégories d’activités peuvent générer des odeurs

Les émissions industrielles
• Activités liées à l'énergie (pétrochimie, combustion de gaz de charbon, pétrole)
• Activités chimiques (chimie minérale, organique ou inorganique)
• Activités de l'industrie du bois, du papier et de la viscose
• Activités des industries de l'agroalimentaire (préparation d'aliments : sucres, levures alimentaires…)

Les déchets
Tous les types de déchets sont à l’origine d’odeurs : compostage, déchets ménagers, déchets industriels, carcasses d'animaux, déchets de poissons, déjections d'animaux…

Les stations d’épuration
La collecte et le traitement des eaux sont à l’origine d’odeurs. Sont concernés les réseaux d'assainissement, les stations d'épuration urbaines et industrielles.

 

Pourquoi devenir nez bénévole ?

Je deviens nez si je vis un problème lié à des odeurs gênantes. Mes observations une semaine par mois, faciles à réaliser, sont des informations précises pour connaître le niveau de fond odorant dans la région.

Est-ce utile de signaler les mauvaises odeurs ?

photo appli signalement air et odeur

Le recensement des mauvaises odeurs par :

• télépone : 04 42 02 45 75
• Internet : www.sro-paca.org
• l'application smartphone : Signalement Air sur iPhone ou androïd.

permet de déterminer les zones fortement gênées, aide à identifier les sources d’odeurs et donc d’améliorer la situation olfactive.

Air PACA recense désormais toutes les nuisances en lien avec la pollution de l’air : mauvaises odeurs, brûlage de déchets verts, poussières, bruit, incidents industriels…, où que vous soyez dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA). Elles peuvent être signalées grâce à l'application Signalement Air.

Comment sont traitées ces plaintes ?

site sropaca

Les plaintes sont suivies d’une enquête dès que la Surveillance Régionale des Odeurs en dénombre trois dans les mêmes circonstances de temps et de lieu. Cette enquête est menée par les services de l’État et les exploitants.

 

Les odeurs, quel impact sur ma santé ?

Les odeurs constituent une atteinte au bien être parfois importante, même si elles n’entraînent pas toujours d’effets sur la santé. Cependant, les mauvaises odeurs ne sont pas un critère de toxicité. Ainsi certains composés peuvent être complètement inodores et pourtant dangereux pour la santé comme le monoxyde de carbone.

Comment vivre à proximité d’un centre de compostage ou autre exploitation génératrice d’odeur ?

photo odeur liée aux décharges

Les exploitations génératrices d’odeurs sont contrôlées par les services de l’état et doivent respecter les normes en vigueur associées au niveau d’odeur dans l’air. Attention toutefois, le respect de normes ne garantit pas l’absence de gêne pour les riverains. Il n’y a pas de lien entre niveau d’odeur et gêne ressentie.

Comment sont mesurées les odeurs ?

La mesure des odeurs est très difficile car les composés odorants sont de nature très variée et certains d’entre eux peuvent être sentis alors qu’ils sont présents en très petite quantité dans l’air. Aucun appareil de mesure existe pour suivre une telle gamme de composés dans l’air. Seul le nez humain est capable de les détecter et parfois même à des seuils très bas.