Chez moi

fotolia_45917289_l.jpg
Partager :

Contrairement aux idées reçues, à l'intérieur, nous ne sommes pas à l’abri de la pollution. Au contraire, l’air est plus pollué qu’à l’extérieur. Et nous passons 90 % de notre temps dans des lieux clos (domicile, bureau, écoles, transports, magasin...), où nous sommes exposés à un cocktail de polluants :

  • polluants atmosphériques extérieurs,

  • émissions des matériaux,

  • liés aux usages : tabac, ménage, bricolage, chauffage.

Des gestes simples permettent d’améliorer la qualité de l’air chez soi.

J'ouvre chaque jour les fenêtres pour aérer

J’aère la maison deux fois une dizaine de minutes tous les jours, en particulier la chambre des enfants (l’été plutôt le matin et en fin d’après-midi) et également les bureaux et les pièces enfumées.

Ce que nous faisons sans réfléchir :

ouvrir ses fenêtres pour aérer son logement
  • boucher les aérations pour nous protéger du froid,

  • négliger la ventilation des salles d’eau sans fenêtre (l’eau et l’humidité favorisent acariens et moisissures),

  • oublier d’aérer lorsque l’on utilise certains produits : nettoyants ménagers, essence, colle, insecticide, peinture...

  • fumer à l’intérieur : 3 000 substances sont recensées dans la fumée du tabac*,

Pour bricoler et entretenir ma maison, je choisis mes produits

peinture.png

Je respecte les modes d’emploi des produits et je lis les étiquettes des matériaux avec attention. Je choisis des matériaux de construction et décoration étiquetés A+ ou labellisés « Ecolabel Européen » ou « Ange Bleu » pour des matériaux encore moins polluants.
L’étiquetage des produits de construction et de décoration pour les émissions de polluants volatils est obligatoire depuis 2012. Je les regarde attentivement avant de les utiliser dans ma maison.
 

Entretien de la maison - utilisation de produits chimiques, d'insecticides

Les produits ménagers sont constitués de composés chimiques qui peuvent être polluants. Mieux vaut fabriquer des produits d’entretien à partir de produits naturels qui sont tout autant efficaces. De plus, il est recommandé d’ouvrir ses fenêtres pendant le ménage et de sélectionner des produits d’entretien sans symboles de danger et préférer des produits ayant des labels (ECOCERT, Nature & Progrès…).

 

J'entretiens mes équipements de chauffage, ventilation et climatisation

Les équipements de chauffage, ventilation et climatisation doivent être entretenus régulièrement afin de garder leur efficacité et ne pas produire de polluants dont certains s’avèrent hautement toxiques.

L’entretien des systèmes de chauffage à combustion est obligatoire annuellement pour prémunir des intoxications au monoxyde de carbone, un polluant mortel par asphyxie.
Illustration pollution air intérieur

Les entrées d’air au-dessus des fenêtres et les bouches d’extraction des systèmes de ventilation doivent être nettoyées régulièrement et ne doivent pas être bouchées. Les unités intérieures des systèmes de climatisation doivent être nettoyées régulièrement pour éviter les risques de contamination fongiques (moisissures).

Je me protège des émissions de ma cheminée et j'améliore son rendement

cheminee.png

La combustion du bois pour le chauffage émet différents polluants, dont des particules. Leur impact sur la santé est important, car elles pénètrent profondément dans les poumons.
J’installe un insert dans ma cheminée à foyer ouvert. Un insert de qualité permet de réduire 90 % des particules émises par ma cheminée pour une utilisation normale.

Je privilégie les anciens meubles et j'aère les neufs avant de les installer

Pour l’ameublement, un étiquetage est prévu en 2020, mais actuellement, peu d’éléments permettent le choix de meubles peu émissifs. Seuls quelques labels existent (NF Environnement Ameublement, Greenguard…).

Lors de l’achat de meubles neufs, les déballer et les entreposer quelques semaines dans une pièce chauffée et ventilée avant de les installer.

Et vous ?

Pensez-vous à aérer quotidiennement votre domicile ?
Avez-vous pris l'habitude de ne plus utiliser les parfums d’ambiance ?
Si vous fumez, le faites-vous bien uniquement à l'extérieur ?