Coopérations scientifique et internationale

cooperation internationale
Partager :

Air PACA se doit d’entretenir des interactions fortes avec le monde scientifique et de participer à des programmes nationaux et internationaux qui valorisent et consolident son expertise.

Coopérations internationale et scientifique : une coopération bénéfique

Scientifiques et experts de l’air et de la santé collaborent pour améliorer les connaissances, notamment concernant les particules. Ceci afin de mieux comprendre les risques sanitaires et les activités qui contribuent à cette pollution. Les avancées technologiques posent de nouvelles questions. Les scientifiques confirment le besoin d’un rapprochement avec les acteurs qui ont l'état de l'art des informations. Le conseil scientifique d'Air PACA permet ce rapprochement.

De nombreuses études sont réalisées avec des acteurs méditerranéens pour retrouver les sources de pollution des particules.

Par exemple, l’étude PM sources et signatures menée par Air PACA et le LCE dans la zone industrielle de Berre montre que les particules d'origine industrielles présentent des caractéristiques granulométriques et chimiques. Elles sont majoritairement  "ultrafines", inférieures à 100 nanomètres.

Air et coopération européenne : une pollution sans frontière

Une connaissance consolidée sur la pollution

Des études visent à mieux connaitre les origines de la pollution, notamment celle liée aux particules : quelle est la part de la pollution locale, importée et exportée ? Pour réaliser ces études, une comparaison des méthodes de mesure employées par l’ensemble des partenaires est nécessaire. C’est le cas des travaux réalisés à l’aide du programme ALCOTRA dans la zone franco-italienne avec les projets : AERA (2010-2013), Part’AERA (2013-2014) et SH’AIR (2015).

A l’échelle méditerranéenne, d’autres travaux sont mis en oeuvre avec le projet CAIMANs (2014-2015) afin de mieux comprendre les problématiques de pollution commune, comme celle liée au transport maritime.

Une gouvernance plus intégrée au niveau air/climat/énergie

Afin d’agir efficacement sur les origines de la pollution, la gouvernance locale doit intégrer l’ensemble des domaines (air, climat, énergie…) et diverses échelles géographiques. Une pollution locale peut influencer ou être influencée par une pollution à plus grande échelle. Une évaluation des actions de réduction des émissions a été menée dans quatre villes méditerranéennes avec le projet Gouv’airnance (2012-2015) du programme IEVP CTMED.

Un partage de la communication et la sensibilisation vers tous les publics

Ces projets européens permettent également d’homogénéiser les messages à transmettre à l’ensemble des publics (décideurs, grand public, jeune public), une co-construction et un partage des outils. Le déploiement de la sensibilisation vers le jeune public a été réalisé avec le programme L’Air et Moi dans la zone franco-italienne dans le cadre du projet SH’AIR.