Plan de surveillance des Produits Organiques Persistants (POP)

Partager :
cheminee industrielle
État :
Réalisé
Date de début de l'étude :
1 janvier 2011
Date de fin de l'étude :
31 décembre 2012
Zone(s) concernée(s) :
PACA
Bouches-du-Rhône
Lieu(x) précis de l'étude :
pourtour étang de Berre
Polluant(s) concerné(s) :
Dioxine et furanes
Thématique(s) :
Industries
Etat des lieux qualité de l’air
Partenaire(s) :

Le présent projet relève d’une Démarche concertée du fait que :

- la réalisation  par un acteur consensuel  : Air PACA
- le co‐pilotage  est assuré par les acteurs concernés
- État (DREAL),
-  Industriels,
- Collectivités

Contact(s) :
M
BouAlem Mesbah
Objectifs

Objectif stratégique : réduire et contrôler les expositions nocives à la pollution atmosphérique ayant un impact sur la santé.

Objectif opérationnel  : concevoir et mettre en œuvre un plan de surveillance des POP dans la région industrielle de l’étang de Berre. Cet objectif est décliné en trois axes :

  1. Meilleure connaissance des émissions : recensement/localisation des émetteurs et inventaire des émissions
  2. Mesure  des  niveaux  de  dioxines  et  de  furannes  :  niveaux  de  fond  et  niveau  dans  les  zones d’impacts : Mesures dans l’air ambiant et dans les retombés atmosphériques
  3. Traitement des données et modélisation : cartographie  des niveaux de dioxines et de furannes

 

Principaux résultats :

Le projet a proposé un plan de surveillance des dioxines ‐ furanes et de 10 métaux toxiques dans la région de l’étang de Berre. 
Les résultats du projet ont permis de documenter les niveaux de  dioxines et furannes ainsi que 10 métaux toxiques dans la zone industrielle de l’étang  de Berre :

  • Connaissance  des  niveaux de ces polluants persistants dans l’environnement pour établir des niveaux de références.
  • Constitution d’une base de données pour les études d’impact sanitaire.

Les réalisations et les résultats du projet sont déclinés en 3 volets d’investigation :

 
A‐ Une meilleure connaissance des émissions
Des investigations ont été menées sur l’inventaire des émissions pour mieux connaitre les sources des dioxines-furanes et des métaux toxiques dans la zone d’étude. Un travail a été fait pour  :  

  • recenser et localiser  les sources  : grandes sources  ponctuelles, sources linéiques et surfaciques,
  • rartographier  les émissions en question dans la zone d’étude,
  • préciser  les contributions sectorielles à ces émissions.

B‐ Campagnes de mesures sur le terrain
Des moyens et des méthodes de mesure ont été déployés au cours du projet pour évaluer les concentrations des dioxines-furanes et des métaux toxiques dans l’air ambiant et les retombées atmosphériques.
La stratégie géographique et la durée des campagnes de mesure (12 mois) ont été conçues pour assurer une représentativité  spatiale et temporelle des résultats obtenus.

C‐ Modélisation
Les données issues des volets « émissions » et « mesure » ont été utilisées au cours du projet puis croiser avec d’autres informations, notamment météorologiques et de population. Ainsi ce travail de modélisation a permis de : 

  • réaliser des cartographies précises des niveaux de concentration des dioxines‐furanes et des métaux toxiques dans l’air ambiant et dans les retombées atmosphériques.
  • réaliser des cartographies de risques sanitaires spécifiques aux polluants en question.