Alpes de Haute-Provence

Partager :
photo_paysage_lavande.jpg

Un territoire globalement épargné par la pollution sauf en période estivale avec la pollution photochimique

Le département des Alpes de Haute-Provence compte près de 160 000 habitants avec une faible densité de population, de l’ordre de 25 habitants/km2. Le territoire est majoritairement constitué d’espaces dédiés aux activités agricoles et de zones remarquables, telles que les Parcs Naturels Régionaux (PNR) du Luberon et du Verdon.

Les quantités de polluants atmosphériques émises dans ce département sont relativement modestes par rapport à l’ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les zones les plus émettrices en polluants atmosphériques sont celles où les activités humaines sont concentrées, principalement situées dans les vallées de la Durance et de la Bléone, qui rassemblent zones urbaines, activités agricoles et industrielles, axes routiers et autoroutiers.

Ce département est l’un des moins touché, par la pollution de l’air, de la région. Cependant, en période estivale, la pollution photochimique est régulière : en effet, une grande partie de la population du département est exposée au risque de dépassement de la valeur cible pour la protection de la santé (pollution de fond) relative à l’ozone.

L'agriculture, la sylviculture et l'environnement sont des sources à prendre en considération concernant certains polluants avec potentiellement des problématiques très localisées.

Qualité de l'air et tendance des Alpes de Haute-Provence

photo_paysage_lavande.jpg

Le département des Alpes de Haute-Provence possède une sensibilité particulière par le nombre de zones protégées. Les zones les plus émettrices en polluants sont celles où les activités humaines sont concentrées, c'est-à-dire dans la partie sud-ouest du département et le long de la vallée de la Durance.

En savoir

Surveillance et études dans les Alpes de Haute-Provence : une expertise au service de tous

Observatoire haute provence .jpg

Depuis 1991, l'association Qualit’air devenue Air PACA en 2012, est présente dans les Alpes de Haute-Provence. Elle possède un dispositif interrégional de surveillance continue de l’air (24h/24, 7 jours/7), dont deux stations fixes implantées dans les Alpes de Haute-Provence : une à Manosque et une à l'observatoire de Haute-Provence. Des campagnes de mesures temporaires sont également menées.

En savoir

Energie et climat : état des lieux des Alpes de Haute-Provence

energies renouvelables

Dans les Alpes de Haute-Provence, comme sur l’ensemble de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, les questions relatives à l’énergie et au climat se posent avec une grande acuité. Amélioration de la qualité de l'air et lutte contre le changement climatique sont un défi d'avenir !

En savoir

Agir en faveur d’une meilleure qualité de l’air aux côtés d’Air PACA dans les Alpes de Haute-Provence

Action air energie climat

L'amélioration de la qualité de l'air passe par l’action individuelle et collective. Air PACA accompagne l’ensemble des acteurs territoriaux dans la planification d’actions en faveur d’une meilleure qualité de l’air et informe et sensibilise les citoyens au quotidien.

En savoir