Surveillance et études sur la zone de l'étang de Berre

Retour à la fiche bilan
Etude POLIS Martigues
Partager :

Depuis 1972, l'association Airfobep devenue Air PACA, est très présente sur le territoire de l’étang-de-Berre. Elle ne cesse d’investir des moyens importants sur ce territoire industriel, au-delà des exigences réglementaires.

Un dispositif de surveillance 24h/24, 7j/7 pour informer, prévoir et agir

Air PACA possède un dispositif interrégional de surveillance continue de l’air (24h/24, 7jrs/7), dont près de 30 stations fixes installées dans l’ouest des Bouches-du-Rhône. 

Consulter la carte des stations de surveillance.

Ce dispositif, historiquement basé sur la réglementation et les attentes sociétales, a été renforcé par la surveillance de composés d’intérêt sanitaire et des études ciblées visant à mieux connaître les polluants spécifiques à la zone : comme le butadiène, le mercure, l’ammoniac, le dichloroéthane, le benzène ou le toluène

La surveillance de la qualité de l’air est menée grâce à des capteurs installés sur le terrain, des outils de modélisations et des campagnes de mesures ponctuelles. Ces campagnes de mesures temporaires et régulières permettent d'affiner la surveillance du territoire et d'adapter les moyens déployés.

En surveillant la qualité de l'air, Air PACA cartographie les concentrations en polluants au quotidien, prévoit la qualité de l’air sur les jours à venir et évalue l’exposition des populations, ce qui permet ensuite de proposer des scénarios pour accompagner les décideurs dans le choix des actions les plus efficaces en faveur de la qualité de l’air.

Des études complémentaires pour mieux cerner les polluants d’intérêt sanitaire : SCENARII et POLIS

Les populations sont exposées, de façon non homogène sur l’ensemble d’un territoire à des polluants nocifs pour la santé qui ne sont pas systématiquement réglementés. Il est donc nécessaire d’identifier les zones où se concentre une surexposition des populations à ces substances afin de mieux cibler les actions des pouvoirs publics.

Deux études interdépendantes et pluriannuelles, labélisées Plan Régional Santé Environnement (PRSE), sont en cours depuis juillet 2014 dans les environs de la zone industrielle de Martigues / Lavéra et dans le golfe de Fos / Berre l’Etang pour répondre à l’objectif du PRSE : « Réduire et contrôler les expositions nocives à la pollution atmosphérique ayant un impact sur la santé ».

La première, appelée « SCENARII » a pour objectif de développer et de valider un outil de gestion basé sur une démarche d’Evaluation Quantitative des Risques Sanitaires (EQRS). Cette démarche permet de quantifier, à l’aide d’indicateurs de risques, l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé. Elle s’appuie sur un travail de modélisation de la dispersion de la pollution atmosphérique et notamment de celle de polluants d’intérêt sanitaires très peu étudiés auparavant.     

Les résultats récoltés présentent un grand intérêt pour la gestion des risques sanitaires sur ce territoire sous influence industrielle.

Consulter la synthèse du projet SCENARII

Pour affiner et alimenter l’étude « SCENARII », Air PACA mène également, en parallèle, une campagne de mesures spécifique sur la zone industrielle de l'étang de Berre : c’est le projet « POLIS » (POLluants d’Intérêt Sanitaire). 

L'objectif : évaluer les niveaux de concentrations dans l’air ambiant de plusieurs polluants qui ne font pas partie des investigations habituelles :

  • Le 1,2-dichloroéthane (DCE)
  • L’hydrogène sulfuré (H2S)
  • Le 1,3-butadiène
  • L’ammoniac (NH3)
  • Le mercure gazeux (Hg)
  • Le chrome hexavalent (Cr VI)

Consulter la fiche étude de POLIS

Surveiller et informer lors d’un incident/accident industriel

En plus du suivi à long terme de l’impact des activités industrielles et des polluants d’intérêt sanitaires, une demande émergente nécessite la mobilisation d’Air PACA dans les années à venir : l’intervention du réseau dans la gestion des incidents industriels. Des travaux ont déjà été initiés dans ce sens tant au niveau mesure, modélisation que communication.

Lors d’événements exceptionnels comme un incident/accident industriel impactant la qualité de l’air, Air PACA est sollicité par les acteurs de gestion de « crise » pour en évaluer l’impact potentiel sur la qualité de l’air. Pour répondre efficacement à ce type de demande des acteurs, Air PACA a mis en place la mission qualité de l’Air Post Accident (QAPA). Cette mission précise le cadre, le processus et les moyens d’intervention d’Air PACA suite à un événement exceptionnel 

La mission QAPA est intégrée dans les actions du PSQA 2017-2012 d’Air PACA.

En savoir plus sur la mission QAPA.

Anticiper et réagir face à des épisodes de pollution

L'ouest des Bouches-du-Rhône est le territoire le plus concerné par les épisodes de pollution en raison des sources de pollution importantes.

Nombre d'épisodes de pollution à l'ozone et aux particules fines par département en PACA en 2016

Nombre d'épisodes de pollution à l'ozone et aux particules fines par département en PACA en 2016

Par ailleurs, seuls les quatre pôles de Berre-l’Étang, Châteauneuf/La Mède, Martigues/Lavéra et Fos-sur-Mer sont concerné par le STERNES (Système temporaire d’encadrement réglementaire et normatif des émissions soufrées).

En prévision de pics de pollution Air PACA émet une alerte / procédure permettant de limiter les rejets de soufre émis par les industries lorsque des épisodes de pollution au dioxyde de soufre sont prévus ou constatés.

En savoir plus sur les STERNES.