Le portail opendata qualité de l'air d'AtmoSud

numerique_opendata.jpg
Partager :

AtmoSud produit une grande quantité de données et d'informations expertisées sur la qualité de l'air en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Afin de mieux répondre aux attentes de ses différents publics,  AtmoSud ouvre d'avantage ses données pour favoriser leur réutilisation et la création de nouveaux services autour de la qualité de l'air. L'objectif est de favoriser la compréhension et l'appropriation des enjeux par chacun  et finalement changer les comportements.

L'accès aux informations est optimisé et modernisé

Les données qualité de l'air sont disponibles à travers le site internet et différentes applications mise à disposition par AtmoSud. Pour faciliter leur accès, elles ont été regroupées et présentées dans  un catalogue unique permettant des recherches avancées. Des flux de données proposés répondent aux standards ouverts implémentés par de nombreux outils et sont utilisables par le plus grand nombre.

En outre, les données respectent le format commun adopté par les Associations de Surveillance de la Qualité de l'Air, membres de la fédération Atmo France . Elles sont conformes à la réglementation européenne et actualisées de manière régulière.

L'utilisation des données pour une meilleure qualité de l'air

La mise à disposition de données ouvertes vise à encourager leur diffusion et leur valorisation par les acteurs économiques, les collectivités, les établissements publics, les associations et les citoyens. Affichage de la qualité de l’air dans les transports publics, Système d'Information Géographique des collectivités, applications ludiques et citoyennes, maquettes numériques ou 3D, objets connectés...les données peuvent être utilisées pour de nombreux services.

Comment accéder aux données ?

En partenariat avec le Région Sud Provence- Alpes-Côte d'Azur et le CRIGE, un catalogue est mis à disposition sur la plateforme DATASUD accessible via le portail. Différents types de données sont resencées et toutes les informations sont géolocalisées:

  • les concentrations observées en permanance par les appareils installés sur le territoire régional
  • les émissions de polluants atmosphériques
  • les concentrations cartographiées , obtenues après traitements statistiques ou modélisation
  • les indices de la qualité de l'air
  • les alertes
  • ...

D'autres flux de données seront mis à disposition prochainement pour compléter le le panel.

http://opendata.atmosud.org

Conditions d'utilisation :

Les données mises à disposition  sont publiées sous Licence Ouverte OdBL

 

 

Des projets d’innovation pour la qualité de l’air grâce à l’opendata

Convaincu que le partage et la diffusion de données numériques est un levier pour l’amélioration de la qualité de l’air, AtmoSud s’engage dans de nombreux projets d’opendata.

Des supports d’affichage de la qualité de l’air en temps réel

Modul’air : Il s’agit d’un dispositif géoconnecté, muni d’un écran LED, qui sensibilise le grand public à la qualité de l’air. Il affiche les concentrations de polluants intérieurs avec des microcapteurs et de polluants extérieurs avec la base de données d’AtmoSud, ainsi que des préconisations interactives en lien avec l’interprétation des mesures. 

Les Baladines: Conçues dans le cadre du projet POC’AIR avec la communauté d’agglomération du Grand Avignon, EcoLogicSense et Gridslab, les baladines sont deux véhicules électriques qui circulent dans les rues d’Avignon et affichent en temps réel la qualité de l’air, ainsi que des messages de préconisation.

Affichage en bordure routière : Dans le cadre du projet MIQASS, des microcapteurs mesurant en direct les polluants émis par les véhicules ont été placés au bordure des routes de la commune de Villeneuve-Loubet. Reliés à des panneaux d’affichage, ils incitent les conducteurs à modifier leur comportement sur la route.

Des dispositifs pour Smart City

Breathe up : Grâce aux microcapteurs du groupe TERA et au partenariat avec le CHU de Nice, la Région Sud Provence-Alpes Côte d’Azur, et les métropoles Aix-Marseille Provence et Nice Côte d’azur, l’application Breathe up est un canal d’information entre collectivités et populations. Elle regroupe des flux de données sur la qualité de l’air, la qualité de vie, et sur les activités locales. Cet outil permet de concevoir des solutions innovantes et intelligentes à l’échelle des territoires.

Plateforme d’engagement et d’échanges : Cette plateforme a pour objectif de fédérer les acteurs de la qualité de l’air autour d’un outil digital commun. Les données s’y trouvant sont notamment basées sur les inventaires d’activités et d’émissions de différents acteurs.

Nature for city life : Pour développer et valoriser la nature en ville, ce projet a été entrepris dans les communes de Toulon, Nice et Marseille avec notamment la Métropole Nice Côte-d’Azur, Toulon Provence Méditerranée, Aix Marseille Provence et la Région Sud Provence-Alpes Côte d’Azur. AtmoSud y contribue à en recueillant des données sur la qualité de l’air dans les espaces verts.

Des dispositifs pour la mobilité durable

GecoAir: Cette application informe les automobilistes de l’impact de leur conduite sur l’environnement en analysant les émissions lors de chaque trajet, en proposant des conseils personnalisés pour améliorer sa conduite et en calculant leur « score mobilité ».

Système de déclenchements conditionnel des ventilateurs dans les tunnels de la L2 : cette mesure permet de réduire l’exposition des riverains à la pollution routière et diminuer les concentrations de polluants dans les zones habitées. Elle s’appuie sur les données d’AtmoSud, du CETU (Centre d’études des tunnels) de la DREAL (Direction régionale de l'environnement et aménagement du territoire).