Actualité
10 avril 2018
Industries
Etat des lieux qualité de l’air

Baisse des niveaux de mercure à Martigues/Lavéra

Martigues/Lavéra - environnement
Partager :

Le mercure n'est plus utilisé pour la fabrication du chlore

Selon l'industriel :

"La production de chlore/soude par Kem-One sur la plateforme de Martigues/Lavéra date de 1963. La matière première est soit du sel de mer, soit de la saumure en provenance de la saline de Vauvert qui est acheminée sur le site par pipe. Le chlore sert ensuite de matière de base à la fabrication de chlorure de vinyle monomère et de chlorométhane. Deux procédés se sont succédés pour la fabrication du chlore, ils présentaient deux défauts majeurs : utilisation de mercure et consommation importante d'énergie.

En 2017, la conversion total a eu lieu tout en gardant la même capacité 1050 tonnes/jour. Les nombreuses améliorations techniques  apportées par le nouveau procédé se traduisent par une réduction de plus de 25% de la consommation énergétique, plus d'utilisation de mercure et des installations encore plus sûres dotées des dernières avancées en matière de maîtrise des risques."

Baisse du mercure à Lavéra

Dans le cadre de ce changement de process, Air PACA a suivi de près l'évolution du mercure dans l'air dans le quartier de Lavéra et l'exposition de la population. Des mesures de mercure ont été réalisées en continu en 2014 et 2017.

Evolution mensuelle du mercure en 2014 et 2017 à Martigues/Lavéra
Evolution mensuelle du mercure en 2014 et 2017 à Martigues/Lavéra

                                                                                            

Le mercure est présent dans l’air mais à des niveaux inférieurs aux valeurs de référence* : la moyenne annuelle 2017 est de 5,9 ng/m3 contre 6,9 en 2014.

Les résultats de mercure de ces deux années suivent la même tendance saisonnière avec une hausse pendant l'été. Depuis le début de l'évacuation du mercure par l'industriel en septembre 2017, les niveaux sont en forte baisse. Les niveaux mensuels de novembre et décembre 2017 s'élèvent chacun à 2,3 ng/m3, soit le même niveau qu’à Berre-l’Etang en novembre (2,1 ng/m3) et décembre 2016 (2,3 ng/m3).

A titre de comparaison, l'INERIS donne une concentration observée en France dans l'air entre 1 et 4 ng/m3.

En savoir plus sur les résultats : cliquez ici

*Valeurs de référence : moyenne annuelle, en nanogramme par mètre cube (ng/m3) :
  • Valeur Toxicologique de Référence utilisée pour une exposition chronique par inhalation : 30 ng/m3 .
  • Valeur guide recommandée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : 1000 ng/m3.

Evolution du mercure

Selon l'industriel : "la plupart des installations devrait être converti ou fermé d’ici 2020. Fin janvier 2018, le mercure a été entièrement retiré des anciennes cellules de Kem-One pour être stabilisé dans une entreprise spécialisée dans ce type de traitement de déchets. Sa présence actuelle est liée au démantèlement des anciennes unités."

Son suivi jusqu'à la fin de l'année 2018 devrait confirmer la baisse des niveaux de mercure dans l'air.