Qualité de l’air intérieur Ecoles Beauregard et Anselme Gras - Gap

Partager :
Rapport d'études
26 septembre 2016

Dans le cadre d’une expertise bâtiment du Réseau EQAIR, Air PACA a réalisé une campagne de mesure dans 3 salles de classes de deux écoles maternelles de la ville de Gap.
Les mesures réalisées confirment des niveaux en formaldéhyde de la campagne de mesure de surveillance réglementaire supérieurs à la valeur d’information et recommandation du Haut Conseil en Santé Publique de 50 µg/m3. Des concentrations supérieures à la médiane des concentrations en héxaldéhyde dans les logements français ont été observées. L’une des sources potentielles communes entre l’hexaldéhyde et le formaldéhyde sont les panneaux de bois reconstitués.
Les taux d’humidité importants (de l’ordre de 60%) favorisent les émissions de formaldéhyde par les matériaux intérieurs.
Le renouvellement d’air pas suffisant pour évacuer le trop plein de CO2 émis par la respiration des occupants.
Le suivi des concentrations en COV légers montre une contribution à la pollution intérieure des activités pédagogiques et de l’entretien des salles de classe, mais celles-ci ne peuvent à elles seules expliquer les concentrations en formaldéhyde de l’air intérieur.
La recherche de sources en formaldéhyde montre un impact significatif de l’ameublement. Les meubles de rangement sont très nombreux et présentent par effet de nombre un impact significatif sur les concentrations intérieures en formaldéhyde. Dans la salle SDC2, en complément des émissions des meubles de rangement, les « tables ovales » présentent des niveaux d’émission en formaldéhyde importants.
Enfin, dans l’école Beauregard, la pièce du vestiaire présente une odeur importante et un meuble en panneaux de bois reconstitué représentant une importante surface en contact avec l’air intérieur. Ce dernier contribue probablement aux concentrations intérieures des salles SDC1 et SDC2.
Afin de réduire les concentrations intérieures en formaldéhyde, les recommandations suivantes peuvent être appliquées :
- Réduire de manière importante le nombre de meuble de rangement en panneaux de bois reconstitué
- Eviter les meubles créés de manière artisanale utilisant des panneaux sans finition sur les chants
- Stocker les fournitures pédagogiques potentiellement polluantes dans un local spécifique.
- Améliorer les habitudes d’aération notamment dans les SDC1 et SDC3
- Réduire les taux d’humidité relative de l’ensemble des classes
- Dans la salle SDC2 : Remplacer les trois tables ovales par des meubles faiblement émissifs
- Dans l’école Beauregard, remplacer le meuble vestiaire par un meuble faiblement émissif