Bilan 2014 Est des Bouches-du-Rhône

Partager :
Bilans annuels
09 novembre 2015

2014 : une qualité de l’air meilleure qu’en 2013 sur l’Est des Bouches-du-Rhône, mais encore des zones exposées aux dépassements

Avec un hiver plus chaud et des journées instables et ventés, les conditions météorologiques de 2014 ont contribué à l’amélioration générale de la qualité de l’air sur l’Est des Bouches-du-Rhône : moins d’émission de chauffage et une bonne dispersion des polluants dans l’air.

Le taux moyen de particules fines est en diminution en 2014, confirmant la tendance observée sur la dernière décennie : environ -20 % ; l’année 2014 étant particulièrement peu polluée. Cependant, la valeur limite journalière n’est pas respectée en proximité du trafic, sur les situations industrielles, et urbaines dans les centres villes denses.

La pollution chronique en ozone reste supérieure à la valeur cible sur la majorité du territoire. La photochimie a été plus marquée mi-juin, et mi-juillet, avec 7 déclenchements de procédures d’information-recommandations à l’ozone dont 2 alertes.

Même si la tendance est à la diminution sur l’ensemble du territoire, les voies de circulation et leur périphérie restent toujours plus exposées au dioxyde d’azote avec des concentrations au-delà de la valeur limite annuelle : 130 000 personnes sont exposées surtout en proximité des grands axes. Les situations urbaines sont inégales, dépendantes des aménagements en terme de trafic.