Partager :

Air PACA suit la qualité de l’air le long de la L2 avec une station de surveillance mobile. Celle-ci était positionnée sur le secteur de la Fourragère depuis mai 2016. Depuis mi-juin, elle est installée, proche du boulevard Kaddouz, au niveau de la tête de tunnel Montolivet sud.

L’objectif de cette surveillance est d’évaluer l’impact de la montée en charge de la rocade sur le niveau d’exposition des populations riveraines.

Dans le centre de Marseille, le long du boulevard Jean Moulin, une cabine de mesure « sentinelle », mise en place en mai 2016, continue de suivre l’impact de la mise en place de la rocade plus largement au niveau de l’agglomération. Suite à l’ouverture de la L2, des reports de trafic devraient avoir lieu sur le boulevard.

Les mesures

photo station mesure temporaire Kaddouz

Les polluants surveillés sont les oxydes d’azote (NOx) et les particules PM10, ainsi que le carbone suie (black carbon) qui permet de distinguer la part de particules issues du trafic de celles provenant de la combustion de bois.

Les données de mesures sont consultables en temps réel.

Les premiers résultats de l’état de la qualité de l’air au niveau du tronçon L2 - Fourragère sont publiés sur le site d’Air PACA.  Depuis le jour de mise en circulation de la rocade, fin novembre 2016, on observe une  augmentation d’environ 20% des teneurs en NO2  et de carbone suie issues du trafic.

La qualité de l’air sur Marseille intègre à présent les informations sur le nouveau tracé de la L2.

Qu’en est-il des travaux d’aménagement de la L2 ?

Aujourd’hui la rocade L2 n’est que partiellement mise en service. Le tronçon Nord depuis l’échangeur de Frais - Vallon jusqu’à l’autoroute A7 est  encore en construction.

La partie Est a été mise en service d’abord dans le sens nord - sud le 29 novembre 2016, puis dans les deux sens le 1er décembre. La rocade a été peu empruntée durant les premiers jours, pour atteindre environ 38 000 véhicules par jour en décembre au niveau du boulevard Florian. En avril 2017, on dénombrait environ 54 000 véhicules par jour. A terme, la rocade devrait supporter environ 100 000 véhicules/jour.