Mercure dans l’air ambiant, dans la zone industrielle de l’étang de Berre

Partager :
Rapport d'études
21 mai 2015

Pourquoi mesurer le mercure dans cette zone? La réduction des substances toxiques est une priorité du plan national santé environnement prévu par le Grenelle de l’Environnement : « Réduire de 30 % d’ici à 2013 les émissions dans l’air et dans l’eau de 6 substances toxiques : le mercure, l’arsenic, les HAP, le benzène, le perchloréthylène et les PCB/dioxines ». Les émissions de mercure en région PACA représentaient, en 2012, près de 9 % des émissions totales françaises (362 kg). Plusieurs sources de mercure sont répertoriées dans la zone de l’étang de Berre, d’où l’importance de connaître les concentrations de ce polluant dans l’air de cette zone. Le mercure est présent dans l’air mais à des niveaux inférieurs aux valeurs de référence