Campagne de mesure du dioxyde d’azote sur les Alpes-Maritimes

Partager :
zone_etude.jpg
État :
Réalisé
Date de début de l'étude :
10 juin 2015
Date de fin de l'étude :
23 décembre 2015
Zone(s) concernée(s) :
PACA
Alpes-Maritimes
Lieu(x) précis de l'étude :
Zone littorale urbaine des Alpes-Maritimes sur lesquelles un ou plusieurs sites de mesures a/ont été séléctionné(s) : Menton, Roquebrune-Cap-Martin, Beausoleil, Cap d’Ail, La Turbie, Eze, Beaulieu-sur-Mer, Villefranche-sur-Mer, La Trinité, Nice, Saint Laurent du Var, Cagnes-sur-Mer, Villeneuve-Loubet, Antibes, Cannes, Le Cannet, Mandelieu-la-Napoule, Mougins, Mouans-Sartoux, Valbonne, Grasse.
Polluant(s) concerné(s) :
Oxydes d'azote
Composés organiques volatils
Thématique(s) :
Transports routiers
Etat des lieux qualité de l’air
Partenaire(s) :

Collectivités locales - DREAL

Contact(s) :
M
Thomas ALEIXO
Mme
Florence PERON
Objectifs
  • Améliorer les connaissances sur les niveaux de dioxyde d’azote et de certains composés organiques volatils (Benzène, Toluène, Ethylbenzène, Xylènes),
  • Evaluer les évolutions depuis les dernières campagnes de mesure,
  • Améliorer la représentativité spatiale des polluants mesurés sur les cartographies,
  • Répondre à des besoins locaux spécifiques,
  • Disposer d’un état initial/final pour de futurs projets ou aménagements réalisés ou prévus.
Principaux résultats :

Les résultats mettent en évidence les zones présentant un risque de dépassement de la valeur limite annuelle en NO2 :

Globalement, les zones les plus touchées sont celles à proximité immédiate des principaux axes de circulation. Toutefois, plusieurs zones urbaines, sous influence trafic, présentent également un risque de dépassement, voire un dépassement avéré, de la valeur limite réglementaire.

Il est important de préciser qu’à l’heure actuelle nous ne disposons que de résultats partiels issus des mesures effectuées durant la période estivale (10 juin au 8 juillet 2015) pour laquelle le tourisme est fort.

La seconde phase de mesure (hivernale, du 24 novembre au 23 décembre 2015)  permettra de calculer une estimation des concentrations annuelles.