Urbanisme, voirie

pietons_vieuxport_mrs.jpg
Partager :

La combustion de carburant des véhicules et poids lourds est l’une des principales sources de polluants. En PACA, elle émet la moitié des oxydes d’azote, un quart des émissions de particules et un tiers des Gaz à Effet de Serre. A l’échelle de ma commune, sur quels leviers agir en priorité ? Quel gain en qualité de l’air pour la population et à quelle échéance ? Nous avons besoin, mes services et moi, d’un bon diagnostic et d’un accompagnement.

Etapes clés de la prise de décision selon la méthodologie d’Air PACA
• Poser le diagnostic adapté au territoire
• Evaluer l’impact sur l’air des différents scénarios envisagés
• Suivre les résultats dans la durée 

Partager la voirie 

50% des trajets en ville font moins de 3 km (source ADEME). Les alternatives au « tout voiture » dépendent des décisions d’aménagement à l’échelle de la commune, du quartier et de la rue. Par exemple, les parkings, aspirateurs de voitures dans les centres-villes, sont désormais construits en périphérie. Les voies de circulation, reconfigurées, offrent (en principe) de nouveaux espaces aux piétons et aux vélos. L’installation d’un régulateur de trafic (feu rouge, stop, ralentisseur…) dans une rue peut sécuriser un trajet domicile-école à pied… Afin d’éclairer les services communaux dans leurs choix, Air PACA modélise des scénarios : réduction de vitesse ou du nombre de voies sur certains axes, révision du plan de circulation…

Dessiner des projets de ville, des projets de vie

L’air est aussi en question dans des projets d’urbanisme à grande échelle. Densifier en hauteur un centre urbain traversé par des axes de circulation peut entraîner un effet « canyon » où se concentrent et stagnent les polluants. Piétonniser un quartier, implanter un transport public en site propre ? Sur le papier, le gain en qualité de l’air semble acquis. Là où est réalisé l’aménagement, oui sans doute, mais là-bas ? Ces aménagements peuvent reporter plus loin les congestions de trafic et les pollutions qui l’accompagnent. Ce qui peut augmenter l’exposition des populations déjà soumises à des dépassements de seuil. Pour évaluer les gains ou les dégradations, Air PACA effectue des études sur des ouvrages structurants comme le Tunnel de Toulon, la L2, la piétonisation d’une rue ou d’un quartier (Aix-en-Provence, Marseille Vieux-Port), l’implantation de transports en site propre (Cannes, Nice).

Identifier les axes forts pour l’air à l’échelle de la commune

Pour aider la commune à mener ces réflexions globales sur l’évolution de la trame urbaine, sur la place de la voiture, des transports collectifs et des modes doux…, Air PACA contribue aux groupes de travail inter services communaux. S’y associent des agences d’urbanisme sur des sujets d’ampleur pour croiser les données et les expertises et gagner en vision. Air PACA peut aussi s’impliquer auprès d'aménageurs sur le long terme comme c’est le cas pour l’éco-cité méditerranéenne Euromed. Le développement de la cité, programmé sur une vingtaine d’années, sera accompagné par Air PACA sur ses facettes énergie, résidentiel/tertiaire, air intérieur, transport et déplacements, infrastructures, aménagements Eco durables…