Initiatives transport engagées pour améliorer la qualité de l’air dans les villes

benchmark
Partager :

Quelles organisations, quels dispositifs techniques, quelles pratiques faut-il mettre en place pour réduire les émissions atmosphériques liées au trafic dans les villes ? Air PACA a recensé des solutions innovantes mises en place en France ou en Europe ces dernières années. Trois grands leviers apparaissent : agir sur l’espace dédié au trafic, agir sur la quantité et la qualité des véhicules circulants et mieux organiser trafic urbain. De quoi inspirer les politiques locales d’aménagement et de voierie.

Trouver des exemples inspirants : une mission confiée à Air PACA par le Territoire de Marseille-Provence au sein de la Métropole

Le travail réalisé par Air PACA, sous convention de partenariat avec la collectivité métropolitaine, propose une collection d’expériences nationales ou internationales concentrées sur les sources trafics, conçue comme une boîte à outils. Il s’intéresse aux expérimentations et initiatives sur le développement des modes doux de transport ou permettant de limiter les émissions de polluants liées aux déplacements. Ce choix a été fait en accord avec le comité de pilotage et au regard des priorités mises en avant par les Plans d’Urgence de la Qualité de l’Air.

Photo d’illustration de la couverture @Velogik

Un scénario en 12 actions pour agir sur le trafic et améliorer la qualité de l’air :

28 actions présentées dans le rapport, Air PACA a extrait une combinaison possible de 12 actions phares, à coordonner autour de 5 points.

 

Benchmark Poids lourd

 

  • Agir en amont, penser l’urbain pour limiter les besoins de voiture individuelle.
  • Permettre de circuler autrement qu’en voiture particulière. Agir sur les voies de circulation pour que les transports en commun soient prioritaires et plus attractifs, sécuriser les voies cyclables et les trajets piétons.
  • Développer les réseaux des transports en commun sur tout le territoire (ville/ métropole) pour rendre accessibles les bassins d’emploi ; augmenter l’intermodalité avec des parkings relais performants.
  • Mieux organiser la circulation dans la ville par l’usage des nouvelles technologies (ITS) et par le partage des données associées au trafic.
  • Réduire les émissions des véhicules circulants.

 

Les retours d’expériences mettent en avant, l’importance de l’engagement des porteurs de projets dans la mise en œuvre des mesures et la nécessité de les combiner de manière cohérente et en concertation avec tous les acteurs pour être efficace. Cet engagement est porté par la vision politique du projet (la recherche de l’amélioration de la qualité de l’air et de l’environnement) et passe par la prise en compte des différentes « dimensions » de ces mesures.

Consultez la sélection des 12 actions et l’ensemble du rapport en pdf. Les 61 fiches actions sont en ligne sur Air & Climat, les bons plans Initiatives nationales, internationales.

benchmark : logistique dernier kilomètre (crédit photo Straightsol)

7  expérimentations menées dans différents pays européens sont décrites dans le rapport dans un focus nommé projet STRAIGHTSOL.

Sur ce sujet, un travail a été réalisé sur Marseille par l’AGAM à la demande de MPM : Livraisons / Logistique urbaine, étude de Décembre 2011.

C’est une analyse fine des différentes situations dans Marseille. Un ensemble de solutions sont envisagées comme la création d’Espaces Logistiques Urbains pour désencombrer certaines voies commerçantes du centre-ville.

Cette étude n’a, pour l’instant, pas encore donné lieu à la mise en œuvre de mesures. 

Crédit photo Straightsol