Historique des niveaux de dioxyde d'azote sur la ZAS de Toulon

teaserv1.jpg
Partager :

Diminution progressive des concentrations en dioxyde d’azote depuis 10 ans

evol_no2-v2.jpg

Sur la ZAS de Toulon, le trafic routier constitue le principal émetteur de dioxyde d'azote avec 83% des émissions.

Les concentrations moyennes annuelles en dioxyde d’azote tendent à diminuer sur les sites de surveillance depuis le début des mesures. En effet, entre 2005 et 2014, les niveaux en dioxyde d’azote ont baissé de 33% en zone urbaine et de 24% en situation trafic.

Cette diminution peut s’expliquer du moins en partie par le renouvellement du parc automobile et à la mise en application des normes Euro (de I à VI). Ces normes imposent une limite d’émission de polluants, notamment en dioxyde d’azote, pour les nouveaux véhicules mis sur le marché.

 

Malgré cette tendance à la baisse des concentrations, la valeur limite annuelle est encore dépassée en proximité des grands axes de circulation.

Les cartographies en dioxyde d’azote illustrent cette décroissance progressive des niveaux sur l’agglomération toulonnaise et le centre de Toulon. L’année 2007 permet de visualiser l’évolution sur un pas de temps plus important.

En 2014, les zones, qui restent en dépassement, sont identifiées en proximité des grands axes de circulation de la ZAS de Toulon (A57, A50), dans Toulon sur les principaux axes traversant le centre-ville : le Bd Strasbourg, Av de la République, Rond Point Bir Hakeim, … Dans les autres villes de la ZAS de Toulon et en dehors des autoroutes, la valeur limite est approchée sur certains axes : Av de la Première Armée (la Seyne), Av Anatole France (La Valette).

no2_2007-2014_compilv2.jpg

Evolution des concentrations annuelles en dioxyde d'azote sur la ZAS de Toulon

 

Evolution de l'exposition des populations

expo_popv4.png

Les cartographies de qualité de l’air sur ce territoire permettent également d’affiner les connaissances sur l’exposition des populations la ZAS de Toulon. Le croisement entre les cartographies et les lieux de résidence des populations permet d’estimer les populations exposées au cours des dernières années. La ZAS de Toulon regroupe un total de 546 700 habitants (source Insee 2011).

La tendance générale est une nette baisse de l'exposition des populations pour ce polluant depuis 2007. Ces 2 dernières années les conditions météorologiques hivernales, avec une forte pluviométrie, ont contribué à la baisse de l’exposition des populations aux valeurs limites européennes. En 2014, 2800 personnes sont exposées à un dépassement de la valeur limite en NO2.

Ces indicateurs seront réactualisés annuellement afin de faire un suivi cartographique des enjeux de qualité de l’air sur ce territoire et de l’exposition des populations au regard de la réglementation et des lignes directrices de l’OMS.