Chronique
11 juillet 2017
Aménagement du territoire et plans actions
Transports routiers

Villeneuve-Loubet veut conscientiser ceux qui ne font que passer

villeneuve_loubet_village.jpg
Partager :

Les Villeneuvois subissent les effets d’une pression automobile qu’ils ne désiraient pas. Une association et Air PACA réfléchissent avec la Commune à un système d’information des nombreux automobilistes. Celui-ci innove et doit pouvoir être reproduit ailleurs.

Avec ses 14 000 habitants (mais 45 000 l’été venu) Villeneuve-Loubet a des airs de petite commune tranquille, qui pourtant voit passer quotidiennement plus de 100 000 véhicules. Entre Cagnes, Biot et différentes communes à main droite du fleuve Var, les Villeneuvois ont le sentiment « d’être le centre-ville très pollué de toute une région » regrette Serge Jover, le président de l’Association de Défense de l’Environnement de Villeneuve-Loubet.

La commune est le passage quasi obligé de tout automobiliste roulant entre l’agglomération de Nice et le pôle économique et urbain de Sophia Antipolis. A la limite de la commune, mais hors de celle-ci, le Polygone, un hyper centre commercial, attire chaque jour d’autres milliers d’automobilistes. La commune est entourée d’axes routiers « générateurs de pollutions de toutes sortes ; mais celle de l’air, nous le soupçonnons, est importante ».

Information maximum vers le public le plus large

Serge Rover
Serge Jover, Association de Défense de l’Environnement

 

Mais le soupçon n’est pas une preuve. La mesure si ; surtout quand elle est complétée par une modélisation de la pollution. « Et si les mesures sont visibles par tous, nous avons une chance de sensibiliser tous ceux qui passent par chez nous, et apportent leur contribution aux problèmes respiratoires dont se plaignent de nombreux Villeneuvois ».

 

Notre population subit la pollution générée par tous ceux qui traversent la commune en auto, et nous souhaitons que ceux-ci en prennent conscience.

« L’un des buts du système auquel nous réfléchissons est en effet de susciter une prise de conscience » confirme Xavier Villetard, le directeur opérationnel d’Air PACA. « Nous valoriserons ainsi les données que nous engrangeons en diffusant au maximum une information fiable vers le public le plus large ».

Des objectifs auxquels adhère la commune, nous assure le cabinet du maire, Lionnel Luca.

Le système envisagé est innovant, et sera reproductible. Un couple micro-capteur-panneau d’affichage relié à un système de modélisation de données sur la pollution de l’air informerait, en temps réel, sur la pollution en continu, des particules fines comme des oxydes d’azote.

Innovant et reproductible

« Le modèle doit être alimenté par de nombreuses mesures, que notre unité mobile va recueillir » au cours d’une campagne de mesure à venir, poursuit Xavier Villetard. Une fois les tests et calages effectués avec soin, le système de mesure et d’information devrait pouvoir fonctionner régulièrement, à partir du second semestre 2018.

Le système auquel Air PACA réfléchit, avec l’Association de Défense de l’Environnement de Villeneuve-Loubet, devrait pouvoir être déployé ailleurs, pourrait être utilisé par les collectivités.

Pour l’heure, les campagnes préalables de mesures, et le travail de modélisation et de développement, indispensables, augmentent toutefois sérieusement ce coût, et l’Association de Défense de l’Environnement de Villeneuve-Loubet cherche à boucler le budget en comptant sur les différentes collectivités locales. « On y travaille, en espérant que personne n’ait crainte de devoir agir pour améliorer la situation, une fois celle-ci révélée » souligne Serge Jover.