Partager :

Air PACA, en partenariat avec l’INERIS* et la RTM** et à la demande du ministère en charge de l'Environnement, met en place un protocole innovant de mesure pour mieux surveiller la qualité de l’air à l’intérieur des rames de métro. Ainsi, les résultats seront plus précis et permettront de mieux informer sur l'exposition des populations.

Nous passons près de 90 % de notre temps dans des lieux clos dont les transports en commun. Contrairement aux idées reçues, nous n’y sommes pas à l’abri de la pollution. Au contraire, l’air est plus pollué qu’à l’extérieur. Les polluants émis à l’extérieur se déplacent et entrent dans les milieux confinés, et s’ajoutent aux composés issus des sources de pollution intérieure.

Cette campagne "test", menée durant 4 jours sur la totalité du réseau du métro marseillais, vise à élaborer un protocole de mesure des particules fines (PM10 et PM2,5) du matériel roulant dans les enceintes ferroviaires souterraines.

* Institut National de l’EnviRonnement Industriel et des RisqueS

** Régie des Transports Marseillais