Partager :

D’après l’ONG Global Footprint Network, la terre aurait consommé les ressources qu’elle peut produire en une année depuis le 2 août 2017. Si les bases de ce calcul sont controversées, ce qui l’est moins, c’est que ce jour survient de plus en plus tôt les années passant. La tendance est nette : en 1997, le jour où la terre vivait à crédit était atteint… début novembre. Les causes de cette accélération ? L’augmentation du nombre d’habitants sur la planète, de la consommation des ressources naturelles (biomasse et énergies fossiles), assorties de la hausse des émissions de gaz à effet de serre. Selon ce modèle de calcul, il faudrait chaque année trois terres à la France pour assurer son train de vie.

Global footprint network 2017

Prise de conscience, initiatives : que fait-on en Provence-Alpes-Côte d’Azur ?

Bons plans climat énergie

Est-ce que votre commune, votre collectivité, Air PACA ou d’autres acteurs ont pris des initiatives particulières – au-delà des plans et programmes engagés - pour améliorer ou préserver la qualité de l’air et le climat ? Le site « Air et climat, les bons Plans » vous propose des réponses. Voici trois exemples :

Devenir auto-suffisant en énergie sans gaz à effet de serre

Pour Gardanne (CT Pays d’Aix - Métropole Aix-Marseille-Provence, 13), c’est l’objectif à l’horizon 2020 de la politique de transition énergétique amorcée il y a plusieurs années. La ville mise sur différentes énergies renouvelables. « L’électricité à partir de la décomposition des déchets par la centrale de biogaz de La Malespine. Elle produit l’équivalent de la consommation hors chauffage de 2600 habitants, tout en évitant de rejeter 1950 tonnes de CO2 par an. Depuis fin 2013, le parc solaire (panneaux photovoltaïques) des Sauvaires, deuxième plus grand des Bouches-du-Rhône, produit de l’électricité pour l’équivalent de 10 000 habitants (hors chauffage). Un projet de géothermie au puits Morandat : il s’agit de prendre les millions de mètres cubes d’eaux souterraines accumulés dans la mine depuis sa fermeture en 2003 pour profiter de leur température favorable afin de chauffer et refroidir des bâtiments. Le projet élaboré de longue date achèvera son étude de faisabilité fin 2017 » (source Ville de Gardanne).

Faciliter l’action des citoyens

Au Pays d’Arles (CA d'Arles-Crau-Camargue-Montagnette, 13), le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) réunit 137 actions et 43 porteurs de projets. Ces mesures de réduction de gaz à effet de serre et de consommation énergétique à l’échelle du territoire, sont issues des contributions des décideurs et de citoyens. Notamment l’association « Arles en transition » qui a réuni 300 personnes pour imaginer comment s’approprier le sujet. Et pour permettre aux citoyens de contribuer au PCAET, le Syndicat mixte du Pays d’Arles a réuni des conseils pratiques, une boîte à idées, un quizz sur un site Internet.

Projet hydraulique citoyen

A Velaux (CT Pays Salonais – Métropole Aix-Marseille-Provence, 13), c’est le premier projet hydraulique citoyen qui voit le jour en PACA. Avec le soutien de l’agence PACA d’Enercoop, des habitants ont créé une association – Energie partagée- pour remettre en état une petite centrale hydraulique hors service depuis 2012. Un financement participatif a été lancé et Enercoop accompagne l’association pour la remise en fonction de l’installation. Le redémarrage est programmé pour fin 2017 avec l’objectif de produire de l’énergie pour la consommation annuelle de 160 foyers.

Ville dense
Vous souhaitez signaler une initiative en faveur de la qualité de l’air ? Commune, collectivité, citoyen, faites connaître votre initiative sur le site « Air et climat, les bons Plans » en cliquant sur ce formulaire.
Le portail « Air et climat, les bons Plans » est développé et animé par Air PACA en partenariat avec l’Ademe, la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL PACA) et l’Agence régionale de santé PACA (ARS PACA).