Actualité
22 juin 2017
Outils de surveillance et information

Premiers jours de l’été, première alerte de pollution à l’ozone

photo_soleil_roquebrune.jpg
Partager :

Premiers jours de l’été, première alerte de pollution à l’ozone

La procédure préfectorale d’alerte en ozone a été déclenchée pour les 21, 22 et 23 juin. Cette alerte est mise en place lorsqu’un épisode de pollution persiste au moins deux jours consécutifs.

Dans la région, les niveaux d’ozone entraînent une qualité de l’air médiocre depuis le 8 juin. Elle devrait être mauvaise aujourd’hui dans les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse et demain dans les Bouches-du-Rhône et le Var, plus particulièrement à l’intérieur des terres, ce qui a déclenché la procédure d’alerte préfectorale.

Une alerte « sur persistance » d’une pollution à l'ozone

Suite à un durcissement de la réglementation, l’alerte est déclenchée en cas d'épisode persistant : on parle d'un épisode persistant dès lors qu'un dépassement du seuil d'information et de recommandations est prévu pour deux jours consécutifs ou plus.

carte_procedure_22062017.jpg

 

Procédures préfectorales déclenchées en France pour la pollution à l’ozone le 22/06/2017 (source : site LCSQA)

La pollution à l’ozone ne touche pas que le nord de la France, bien au contraire

La pollution photochimique, dans laquelle l’ozone est utilisé comme indicateur, est liée à la transformation chimique des polluants émis par diverses activités (transport, industrie…) sous l’effet du soleil. Les régions méditerranéennes sont plus concernées par ces épisodes.

Un épisode centré sur l’arrière-pays

Depuis le 8 juin, le Mistral a d’abord permis d’en limiter l’impact, mais le régime actuel de vents faibles entraine une dégradation de la qualité de l’air sur les départements des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse.

L’épisode est centré sur l’arrière-pays plus que sur la zone côtière : le nord-est des Bouches-du-Rhône, le centre Var et le Vaucluse. Les régimes de brises côtières constituées par beau temps poussent dans l’après-midi les masses d’air polluées de la frange littorale vers l’arrière-pays.

Quelle prévision pour les jours à venir ?

Cette situation devrait se maintenir jusqu’en fin de la semaine.

carte_ozone_20_24juin.jpg

Un vent de secteur Ouest et Nord-Ouest sera présent sur la région mais les températures augmenteront encore de quelques degrés, selon Météo-France. Par conséquent, le risque d’épisode photochimique reste élevé pour les jours à venir. La zone d’impact maximal pourrait se déplacer vers l’intérieur du Var et dans sa partie orientale (le vent s’oriente vers un flux d’ouest-nord-ouest).

 

Que faire lors d’une alerte pollution à l’ozone?

  • Je réduis mes activités physiques et sportives intenses à l’extérieur.
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, je prends conseil auprès de mon pharmacien ou de mon médecin.
  • Si je suis sensible ou vulnérable à la pollution, je privilégie les sorties les plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort et je prends conseil auprès de mon médecin pour savoir si mon traitement médical doit-être adapté.

Comment être informé?

Pour être informé d’un épisode de pollution, c’est simple, je me rends sur http://www.airpaca.org/abonnements et je choisis de recevoir les bulletins « épisodes de pollution » ou d’autres bulletins (quotidien, hebdo).

Je consulte également les prévisions régionales pour aujourd’hui, demain et après-demain sur www.airpaca.org , ou l’air de votre commune dans la rubrique dédiée.