Actualité
10 mars 2017
Air intérieur et habitat
Outils de surveillance et information

Les sprays assainissant, assainissent-ils vraiment l’air ?

illustration_spray.jpg
Partager :

Le magazine 60 millions de consommateurs vient de faire paraître une étude mettant en garde contre une « pollution majeure de l’air intérieur » par les produits d’entretien.

Même les huiles essentielles pointées du doigt

Si les effets de ces produits sont connus comme sources de pollution intérieure depuis quelques années, cette étude confirme l’impact négatif sur la qualité de l’air intérieur d’une quarantaine de produits parmi des sprays assainissant, produits désodorisants, anti-acariens ou désinfectants dont certains sont d’origine naturelle.

Les sprays assainissant aux huiles essentielles sont notamment pointés du doigt puisque leur utilisation diffuse dans l’air de « substances allergènes, irritantes, voire toxiques ».

Certains étiquetages sont contradictoires. En effet, ils indiquent être acaricides mais ils sont contre-indiqués pour les personnes présentant des allergies respiratoires en raison des émissions en « composés organiques volatils, notamment le limonène, irritant et allergisant ».

Mesures des niveaux de polluants des produits ménagers par Air PACA

Selon Mathieu Izard, expert "air intérieur" à Air PACA, « l’impact de l’utilisation des produits d’entretien est facilement identifiable lors de mesures de composés organiques volatils en continu ». Sur les courbes de mesures, des pointes sont enregistrées les jours d’utilisation de désodorisant ou de produit d’entretien. (cf. graphe ci-dessous).

graphe_mesure_cov_bureau_airpaca

Certains sprays utilisés contiennent des pesticides

Selon 60 millions de consommateurs, « les substances utilisées dans les aérosols et les traitements textiles acaricides (linge de lit, matelas) sont en réalité des pesticides ». Ces composées chimiques ont un tel impact avéré sur la santé et l’environnement que les pouvoirs publics essaient de progressivement limiter leur utilisation en milieu agricole et les ont interdits dans les espaces verts. Dans ce cadre, Air PACA surveille depuis 2012 les pesticides sur 5 sites de la région afin de connaître l’exposition des populations vis-à-vis des substances sanitaires.

Lutter naturellement contre les odeurs et les acariens

Il est donc déconseillé d’utiliser les sprays désodorisants mais également de l’encens, des bougies parfumées et papier d’Arménie car ils émettent tous des polluants dans l’air.

Le moyen le plus efficace de gérer les mauvaises odeurs et de lutter contre les acariens, qui sont allergènes même morts, est une aération régulière. En complément, pour les plus sensibles aux acariens, il est recommandé :

  • d’utiliser une housse de matelas intégrale spécialement tissée pour limiter l’exposition aux allergènes d’acariens,

  • laver les éléments de literie régulièrement à 60 °C,

  • préférer les literies à latte non capitonnées.

Air PACA sensibilise sur les bonnes pratiques pour l’air intérieur

Air PACA a élaboré différents programmes de sensibilisation à la qualité de l’air intérieur à destination de divers publics :

  • Les enfants et les enseignants avec l’outil L’Air et Moi, module air intérieur,

  • Les gestionnaires d’Etablissementsrecevant du public et le personnel d’entretien en partenariat avec France Nature Environnement,

  • Le grand public lors de manifestation ou conférences : la dernière en date est le webinaire sur la sensibilisation des femmes enceintes pour l’aménagement de la chambre de bébé.

Pour lutter contre les mauvaises odeurs et les acariens, rien de plus simple et d’efficace que d’aérer quotidiennement son logement !