Chronique
20 juin 2017
Etat des lieux qualité de l’air

Le benchmark air, un partage d’expériences pour améliorer l’air localement

camion_livraison_dernier_km.png
Partager :

Dans la « boîte à outils » des référents territoriaux d’Air PACA, le Benchmark aide les décideurs locaux à s’inspirer de solutions viables qu’ils peuvent adapter à leur collectivité. Pour un air meilleur, qui passe par moins de pollution automobile.

« Et si on rendait tangible la problématique de la qualité de l’air en proposant des solutions plutôt qu’en posant des problèmes ? » Stephan Castel, chargé de mission Territoires et Innovations à Air PACA, sait parler aux élus et aux techniciens, bref aux décideurs locaux. « En tout cas cet hiver nombre d’entre eux ont participé à la réunion organisée à la Métropole d’Aix-Marseille. Nous étions à un moment clef, celui de la définition de l’Agenda Mobilité, et tous les acteurs voulaient du concret ».

Or, ce concret existe. Ailleurs. A Bruxelles, un système de livraisons « du dernier km » est mis en place à partir d’un camion ressource, d’où partent des véhicules légers vers les centres de distribution.

A Londres, c’est la gestion des droits différenciés des véhicules à s’approcher du centre-ville qui est mise en oeuvre, selon qu’ils polluent peu ou beaucoup, avec une contrepartie payante plus ou moins élevée.

Partage d’expériences localement adaptées

Parkings relais, voies autoroutières réservées transports collectifs, limitation du nombre de places de stationnement (lire l'article) : les initiatives ne manquent pas entre Stockholm et Naples…mais les trouver, les analyser, et les proposer relève d’une technique data que manie Air PACA au bénéfice des collectivités adhérentes, le Benchmark.

Ce partage intelligent poussé d’expériences a été développé par Air PACA à partir du Plan d’Urgence Qualité de l’Air, une initiative de l’Etat pour favoriser, comme son nom l’indique, la réactivité des collectivités. Cependant, à partir de cette reconnaissance du rôle des décideurs locaux, le procédé a plutôt été appliqué à l’amont : et oui ! Comment jouer justement sur le long terme et le systémique, pour éviter d’avoir à gérer l’urgence.

Stéphan Castel Air PACA

 

« On n’est pas obligé de calquer les exemples londoniens et bruxellois, mais leur caractère innovant interroge, et ils sont sinon reproductibles du moins adaptables ».

Cependant, du point de vue de Stephan Castel, une mesure isolée a peu de chances d’être efficace pour améliorer la qualité de l’air du territoire. « C’est un ensemble de mesures cohérentes qui donnera des effets, et cela implique de phosphorer ensemble pour la mise en place d’un système cohérent ».

 

 

Mesures cohérentes pour respirer mieux en ville

Nombre d’exemples de smart cities (villes intelligentes) émanent de l’Union Européenne, car ses projets aidés sont carrés, exigeants. Aujourd’hui l’établissement public Euroméditerranée réfléchit les moyens de livrer les marchandises en mode peu polluant. A Marseille, toujours, la mairie imagine la logistique de demain, et la qualité de l’air est un des critères, car tenir à l’écart les camions peut aussi éviter les accidents. La passerelle du cours Lieutaud se souvient du contact non désiré de deux poids-lourds…

« Un critère d’efficacité revient cependant dans tous les retours d’expériences, la sanction doit être prévue en cas de non-respect. Sans elle, ça ne fonctionnera pas » soutient le chargé de mission innovations et territoires.

Le benchmark ou partage intelligent d’expériences, présentations dans l’ordinateur et exemples bien connus en bouche, fait désormais partie de la panoplie des référents territoriaux d’Air PACA. A Avignon, à Gap et ailleurs, les outils de la discussion organisée des professionnels sont aiguisés. Reste à s’en emparer.